Avec les proches

Pour des relations sociales sereines.
Le saviez-vous ?
Tout est possible : certains vegans viennent d’une famille d’éleveurs ou de chasseurs !

Beaucoup de personnes se montrent bienveillantes, curieuses et ouvertes lorsqu’un de leurs proches devient vegan. Certaines diminuent leur consommation de produits animaux, voire deviennent vegan elles-même ! Mais d’autres peuvent manifester de l’incompréhension, voire de l’hostilité. Si les réactions dépendent évidemment de chaque personne, elles peuvent être influencées par la manière dont on aborde le sujet.

Le maître mot : la patience

Gardez à l’esprit que vous n’avez pas toujours été vegan (à moins que vous n’ayez eu cette chance !). Bien souvent, on voudrait qu’il suffise de quelques jours pour convaincre son entourage du bien-fondé de nos idées. En pratique, il vaut mieux y aller étape par étape avec vos proches, car personne n’aime être brusqué.

Souvenez-vous : à moins que vous n’ayez la chance d’être vegan de naissance, vous avez consommé des produits animaux des années durant, souvent sans vous poser de questions. La plupart des personnes sont comme vous : elle ne désirent pas faire de mal inutilement à un animal. Si elles n’ont pas changé leurs habitudes alimentaires, c’est probablement à cause du manque d’informations, de la peur du changement ou encore de la pression sociale. Sauf cas pathologiques, personne ne décide de consommer des produits animaux pour faire souffrir les animaux, et heureusement ! Souvent, des conflits démarrent sur ce sujet parce que votre interlocuteur culpabilise. Pour éviter d’en arriver là, rappelez-vous que l’exploitation des animaux est un problème de société, qui concerne tout le monde, que l’on soit déjà vegan ou non.

Ne vous découragez pas !

Il arrive que certaines personnes se ferment et refusent de se remettre en question lorsqu’on aborde le sujet de l’alimentation. Il peut être préférable dans ces cas là d’éviter le sujet ou d’y revenir plus tard ; une bonne attitude consiste souvent à attendre que les questions viennent d’elles-mêmes, ce qui montre notamment que votre interlocuteur s’ouvre à la discussion.

Si vous êtes jeune, pensez qu’il y a une quinzaine d’années seulement , le mot “vegan” était inconnu du grand public. La question animale n’était souvent pas prise au sérieux dans les médias et trouver des alternatives végétales en grande surface relevait de l’exploit.

Il est également souvent plus facile de changer ses habitudes de vie avant un certain âge. De nombreux parents sont devenus végétariens ou vegans quelques années après leurs enfants. Il en va de même pour les conjoints et amis, les idées peuvent parfois mettre du temps à faire leur chemin. Quoi qu’il en soit, restez ferme : certains comportements peuvent se révéler pesants ; se montrer patient et compréhensif ne signifie pas qu’on se laisse marcher sur les pieds ni qu’on renonce à ses idées !

Être à l’écoute de son entourage

Vos proches peuvent s’inquiéter pour vous, soyez à l’écoute de leurs interrogations : il ne devrait pas être très difficile de leur montrer que vous pouvez être en parfaite santé et que votre budget ne va pas exploser !

Les inquiétudes de vos parents ou amis peuvent s’expliquer par un manque d’informations. En effet, le véganisme est absent ou presque des recommandations nutritionnelles françaises, et le traitement qui lui est réservé dans les médias est parfois caricatural ou tout simplement faux. On peut être vegan, épanoui socialement, en bonne santé, le tout avec un budget modeste : il y a tout ce qu’il faut sur ce site pour y parvenir.

Partagez votre expérience

Votre famille peut être décontenancée face à votre changement d’alimentation. Si vous n’êtes pas en charge de la préparation des repas dans votre foyer, n’hésitez pas à proposer votre aide pour cuisiner afin de montrer qu’une alimentation sans cruauté est tout aussi délicieuse ! De même, lors de vos dîners entre amis, vous pouvez offrir d’apporter un plat vegan : une occasion rêvée de leur faire découvrir la cuisine végétale (de nombreuses recettes vegan sont disponibles sur Vegan Pratique) !

La cuisine vegan est encore peu connue, et changer des habitudes culinaires prises depuis des années peut être déstabilisant. Si l’idéal est évidemment que vos proches fassent un pas vers vous et s’adaptent d’eux-mêmes, il sera souvent nécessaire de cuisiner vous-même et d’ouvrir la voix dans un premier temps, afin de donner des idées et de montrer que s’alimenter autrement n’est ni compliqué, ni une privation.