Brochettes de tempeh mariné au sirop d’érable et pommes de terre dorées

Nombre de personnes2 personnes Difficultéfacile

Les ingrédients

  • 100 g de tempeh nature*
  • 1 c. à soupe de sauce tamari (ou sauce soja fermentée)
  • 2 c. à soupe de sirop d’érable
  • 1 c. à café de sel du trappeur**
  • 300 g de petites pommes de terre
  • huile d’olive
  • sel et poivre
  • des piques à brochette

Une recette proposée par La cuisine d’Anna et Olivia

ob_7d042e_anna-et-olivia-e-te

Nous sommes Anna et Olivia, deux sœurs passionnées de cuisine saine, bio, végétale et éthique.
Nous sommes convaincues qu’il peut être facile de cuisiner sainement sans pour autant renoncer à la gourmandise ! Une cuisine bonne pour la santé, pour la planète et pour les papilles !

Préparation

La veille (ou au moins 1 heure avant de préparer les brochettes), couper le tempeh en cubes (de la taille d’une bouchée, pas plus gros). Verser et mélanger dans un bol la sauce tamari, le sirop d’érable et le sel du trappeur. Ajouter les dés de tempeh. Bien mêler afin que la marinade imprègne tout le tempeh.

Laver et frotter les pommes de terre (éplucher les pommes de terre si la peau est abîmée et/ou si elles ne sont pas bio). Couper en morceaux de même taille (de la taille d’une bouchée également).
Faire chauffer une poêle avec de l’huile d’olive, verser les morceaux de pommes de terre dans la poêle lorsqu’elle est bien chaude. Remuer de temps en temps et faire cuire à feu moyen/fort pendant une quinzaine de minutes. Ajouter le sel et le poivre et mélanger dans la poêle.

Dans une deuxième poêle, faire revenir à feu vif le tempeh avec un peu d’huile d’olive (ne pas mettre la marinade, on veut que les dés de tempeh deviennent croquants).

Assembler les brochettes et servir encore chaud. Vous pouvez les préparer un peu à l’avance et placer les brochettes dans un plat à four que vous ferez réchauffer au dernier moment au four (mais pas d’étape au frigo sinon vous risquez de perdre le côté croustillant de la recette).

*Le tempeh est une préparation d’origine indonésienne à base de fèves de soja fermentées. Pas du tout comme le tofu, qui lui est obtenu à partir du « lait de soja » que l’on fait cailler. Ici, le tempeh contient les fèves entières, elles sont fermentées grâce à un champignon qui va produire des « moisissures » similaires à celles des fromages type brie, tout autour des fèves, et on obtient une sorte de gâteau compact. Au goût c’est un peu moins neutre que le tofu, le tempeh a un goût un peu de champignon, de noix… Il est très intéressant nutritionnellement du fait de sa fermentation, mais aussi parce qu’il contient des fibres et beaucoup de protéines végétales. On le trouve au rayon frais en magasin bio.

**Le sel du trappeur (ou « mélange du trappeur ») est un mix d’épices, de sucre d’érable et de sel que l’on trouve dans certaines épiceries et sur internet.