Pour les humains

Les humains aussi souffrent des conséquences de l’élevage, mais ce n'est pas une fatalité : à nous d'agir.
Le saviez-vous ?
Une baisse de la production de viande entraînerait une baisse du cours mondial des denrées végétales.

 

Un très grand nombre de terres cultivables sont accaparées dans le seul but de nourrir les animaux d’élevage, alors que 800 millions d’humains souffrent de malnutrition. 

L’élevage et la consommation de produits carnés alimente ainsi le gaspillage de ressources, accaparées par les uns au détriment des autres.

L'élevage est un gaspillage de ressources

Actuellement dans le monde, les ⅔ des terres agricoles sont consacrées à l’élevage ou à la production d’aliments pour le bétail. Près de 85 % de la production mondiale de soja est destinée à l’alimentation animale ; en France, la moitié de la production de céréales est destinée à l’alimentation animale.

Il faut beaucoup plus de terres agricoles pour produire de la viande que pour produire des céréales ou des légumineuses directement destinées à l’alimentation humaine. Par exemple, il faut 323 m2 de surface agricole pour produire un kilo de viande de bœuf avec fourrage, tandis que 16 m2 suffisent pour produire un kilo de pain. L’élevage constitue ainsi un énorme gaspillage des ressources.

Une baisse de la production de viande entraînerait une baisse du cours mondial des denrées alimentaires, favorisant ainsi l’accès des populations vulnérables à l’alimentation.

Aujourd’hui, environ 800 millions d’humains souffrent encore de la malnutrition ; pour un monde plus juste, végétalisons notre alimentation !

→ Élevage et sous-alimentation