Pour les animaux

Parce que les animaux sont des êtres sensibles, ils ne devraient pas être considérés comme de la nourriture. Heureusement, nous sommes de plus en plus nombreux à refuser de les manger !
Le saviez-vous ?
Opter pour le végétalisme permet de réduire immédiatement le nombre d'animaux tués dans les abattoirs.

Dans les élevages, la plupart des animaux sont enfermés par milliers dans de gigantesques hangars. En séparant les animaux de force, en les entassant ou en les enfermant dans des cages, ces élevages privent les animaux de liens affectifs et les exposent à des souffrances psychiques et physiques. Des activités essentielles comme gratter la terre, jouer, courir ou sauter, explorer, ou s’isoler, sont tout simplement impossibles dans l’immense majorité des exploitations.

Chaque jour en France, 3 millions d’animaux sont brutalement tués dans les abattoirs, et la pêche tue des dizaines de millions de poissons, blesse ou tue quantité d’autres animaux.

Chacun de ces animaux voudrait profiter du soleil, d’espace, se sentir en sécurité et pouvoir protéger ses petits.

L214 la vie des animaux
Ce que la science nous dit des sentiments des animaux de ferme

Jo-Anne MacArthur - We Animals

Pour les poules, des oiseaux astucieux et affectueux

Les poules apprennent essentiellement par observation et imitation : si quelques unes adoptent un nouveau comportement, il sera sans doute rapidement adopté par tout le groupe. Les poules peuvent même apprendre en observant d’autres poules sur un écran de télévision ! Mises en confiance, les poules peuvent se montrer très affectueuses. Les poules sont aussi des mères très attentionnées qui protègent et réconfortent leurs poussins.

Intelligence et vie sociale des poules

Dans les élevages, les poules et les poulets présents ont fait l’objet d’une intense sélection génétique. Alors qu’une poule sauvage pond au maximum 60 œufs par an, les poules des élevages modernes en pondent plus de 300, ce qui les épuise très rapidement. Dans les immenses hangars des élevages en batterie, des milliers de poules entassées dans des cages au sol grillagé ne peuvent ni prendre des bains de poussière, ni gratter le sol, ni même profiter de la lumière du jour.

Et parce qu’ils ne pondent pas, plus de 50 millions de poussins mâles de race « pondeuse  » sont broyés vivants ou gazés chaque année en France dès le premier jour de leur vie. 

 → Œufs et poules pondeuses

Heureusement, de nombreuses alternatives végétales existent pour remplacer les œufs !

Jo-Anne MacArthur - We Animals

Pour les vaches, intelligentes et curieuses

Des vaches ont été filmées en train de se servir de leurs cornes comme des mains pour ouvrir des portes, tourner des robinets ou actionner des pompes à eau ! Les vaches sont en effet des animaux intelligents et curieux. Ce sont aussi des mères très attentionnées, et le petit et sa mère restent ensemble pendant pratiquement toute la première année de la vie du veau, et parfois bien plus.

 Intelligence et vie sociale des vaches

Mais dans les élevages laitiers, les petits sont arrachés à leur mère en général dès la naissance ou dans les 24 heures. Les vaches et leurs veaux se cherchent et meuglent parfois désespérément pendant des jours. Brebis et agneaux, chèvres et chevreaux : tous connaissent le déchirement de la séparation, puisque le lait est réservé à la consommation humaine.

En plus, les vaches ont vu leur production de lait tripler depuis 1950, du fait de la sélection génétique, et cela au détriment de leur métabolisme. Les vaches de la race laitière Holstein, hyperproductive et la plus répandue, possèdent des pis disproportionnés et sont, entre autres maux, sujettes aux infections mammaires. Pour provoquer la lactation, les vaches sont inséminées environ tous les 12 mois – puis séparées de leur bébé.

Épuisées au bout d’environ cinq ans de production, elles sont envoyées à l’abattoir et finissent généralement en steak haché.

Veaux, vaches et produits laitiers
Lait, vaches et info

Des alternatives végétales aux produits laitiers existent, découvrez-les !

Pour les poulets : Titou, rescapée de l'enfer

Sauvée alors qu’elle était anonyme parmi des milliers d’autres poussins, Titou était comme eux destinée à l’élevage intensif et à l’abattoir. Entourée de soins et d’affection, Titou a vécu plus de six mois dans un refuge, un véritable record de longévité pour un poulet de chair à croissance rapide.

Intelligence et vie sociale des poules et poulets

Les poulets de chair (mâles et femelles) sont en effet sélectionnés génétiquement pour produire un maximum de chair le plus vite possible. La croissance accélérée de leurs muscles est telle que le reste de leur organisme ne peut pas suivre : beaucoup sont atteints de problèmes cardiaques ou pulmonaires, victimes de fractures ou n’arrivent même pas à tenir sur leurs pattes. Les poulets de chair sont tués à l’abattoir vers leur 40e jour. Mais, dans les élevages des millions d’entre eux meurent avant, des causes de ces malformations ou de faim et de soif, faute de pouvoir atteindre les points d’eau et de ravitaillement.

Les poulets de chair

Pour les cochons : espiègle Esther !

Adoptée bébé par un couple de Canadiens, cette truie de 300 kg est devenue une véritable star ! Les cochons sont souvent décrits comme des animaux sales, laids et stupides, mais rendez-vous sur la page Facebook et le site d’Esther, et laissez-vous conquérir par l’espiègle Esther !

Digne représentante des cochons, Esther adore se baigner, s’amuser et est toujours partante pour partager des câlins. Curieuse, propre et intelligente, elle a vite su ouvrir les portes, le frigo et les armoires.

→ Intelligence et vie sociale des cochons

Plus que tout, Esther a eu énormément de chance. Elle aurait en effet dû passer sa vie dans un élevage en batterie, sans rien pour se distraire ni personne à aimer. Les pieds blessés par le sol dur, enfermée la moitié de sa vie dans une cage exiguë, elle aurait enchaîné les portées au rythme des inséminations, sans même jamais pouvoir s’occuper de ses petits.

Pour une tranche de jambon, quelques lardons ou une boîte de pâté, 25 millions de cochons comme Esther sont ainsi élevés puis tués chaque année en France ; électrocutés ou asphyxiés au CO2  avant d’être saignés.

La vie des cochons n’a rien de rose

Pour les poissons, ces êtres sensibles

Nous ignorons encore tant de choses sur l’univers des poissons ! Chaque découverte prouve un peu plus à quel point ce sont des animaux sensibles et intelligents, qui ressentent la douleur et ont une mémoire à long terme. Chaque poisson a aussi une personnalité propre, et ils se reconnaissent entre eux individuellement.

Les pieuvres et les poulpes ont également des capacités de mémorisation et d’apprentissage remarquables.

Et tous ressentent la douleur, tout comme les homards, les crabes et les crevettes.

Intelligence et vie sociale des poissons

Artisanale ou industrielle, “durable” ou en élevage, la pêche impose toujours une agonie longue et douloureuse à ses victimes, qui peut durer plus de 4 heures.

Pêchés dans des eaux toujours plus profondes, les poissons n’ont aucune chance d’échapper aux techniques modernes toujours plus destructrices. Plus de 1000 milliards de poissons sont pêchés chaque année à travers le monde.

L’aquaculture, de son côté, impose des conditions de vie insoutenables pour les animaux : densités énormes, stress, maladies, parasitisme, blessures… En plus, l’aquaculture accroît le nombre des victimes de la pêche, car les poissons d’élevage sont souvent nourris avec des farines et des huiles de petits poissons sauvages.

La pêche

Grâce aux algues et aux simili-poissons vegan, retrouvez les saveurs iodées et les « poissons panés » sans faire souffrir d’animaux.